PARTAGER
4
sur 5

Le but du jeu est on ne peut plus clair et crétin : écraser les piétons, bousiller vos adversaires et accessoirement finir la course. Mais, attention, car foncer bêtement sur un quidam paralysé de terreur vous donnera moins de points que si vous coincez une petite vieille en la broyant contre un mur, dans un magnifique dérapage. Il faut bien l’avouer, faucher le passant et s’arranger pour l’accrocher à tout prix avec votre aile droite est finalement assez jouissif. Cependant la véritable prouesse de Carmageddon, c’est l’incroyable maniabilité de la voiture : à vous les joies de la zone rouge, les burn-out et les démarrages à la Starsky et Hutch. Si, en rentrant du boulot, vous êtes restés coincés deux heures sur le périph’ à respirer l’ozone dans les embouteillages, vous aller pouvoir vous venger !