PARTAGER

Début septembre, David Bowie, artiste multicarte, ouvrait le premier service de fourniture d’accès au réseau créé par un artiste : BowieNet. Les providers n’ont qu’a bien se tenir…


Bowie passionné de nouvelles technos, rien de neuf. Déjà cédéromisé en 93 (Jump), la star surfe aujourd’hui allègrement sur la Toile, et s’adonne volontiers à la vente directe (Telling Lies a été téléchargé par 375 000 internautes deux mois seulement après avoir été proposée, avant la sortie officielle, sur la toile). Mais Bowie provider, qui l’eut cru ? Pourtant, BowieNet est un projet qui gambergeait sérieusement dans la tête de la star depuis plusieurs années. Dans celle de Robert Goodale, producteur exécutif chez UltraStar* (responsable entre autres du site Rolling Stones Network, des pages officielles de The Cure et aujourd’hui de BowieNet), également. Depuis le 3 septembre dernier, Américains et Canadiens peuvent souscrire un abonnement à un service d’accès au réseau et à un contenu privé clairement orienté musique, servi qui plus est par un graphisme de toute beauté. Prenant le contre-pied de la tendance actuelle qui veut qu’un provider offre à ses membres une brochette d’information la plus générale possible et autres portails pour séduire un public toujours plus large, BowieNet parie sur un regroupement par affinité.

Droit d’entrée au service : 19,95 dollars pour un accès total au service et à l’Internet, 5,95 dollars pour le seul accès à toutes les parties du site davidbowie.com. « Pour quelqu’un qui s’intéresse à David Bowie et à tous ce qui tourne autour de lui, c’est un service à très forte valeur ajoutée pour le même prix qu’un abonnement standard chez un fournisseur d’accès habituel aux États-Unis » insiste Bob Goodale. En l’occurrence, et en premier lieu, les fans du caméléon du « modern rock » qui auront pu, dès l’ouverture du service, apprécier le cadeau de bienvenu, soit trois bonnes heures du concert donné par Bowie au Madison Square Garden à l’occasion de ses 50 ans (en guest : Ani DiFranco, The Specials, The Jayhawks, The Jesus & Mary Chain, Spacehog, entre autres), jamais retransmis sur la Toile (Lou Reed, Sonic Youth, Robert Smith, Billy Corgan, les Foo Fighters et Frank Black pour une prochaine fois probablement). Un avant goût de ce que l’artiste, décidé à mettre le paquet, est capable d’offrir. Comme des titres et extraits sonores inédits à faire baver les bootlegers, des faces B, des retransmissions live de concerts, de séances d’enregistrement en studio, des backstages. Mais également les peintures et autres pièces d’art torturées de l’artiste. Techniquement, on retrouve les avantages offerts par les plus grands fournisseurs d’accès (accès haut débit, 5Mo d’espace pour tous les abonnés, une adresse e-mail type ).

En bon avant-gardiste touche-à-tout, Bowie compte bien aller plus loin en développant une véritable plate-forme culturelle -et exclusive- à destination des passionnés de musique, mais également de cinéma, de littérature et d’art. Bob Goodale est aux anges : « les médias américains, comme le public, sont unanimes : BowieNet, c’est la grande classe. Probablement, à ce jour, le meilleur site d’artiste disponible sur toute la Toile. » Et d’ajouter : « ce type de provider constitue la prochaine étape sur l’Internet, lorsqu’un élément central conditionne tous les services, tous les contenus. Les intéressés ne trouveront jamais mieux… ».
La page d’accueil est personnalisable, les chats et les newsgroups font déjà, en masse, leur apparition. Sûre qu’avec, de fait, au moins une passion commune, les abonnés y laisseront de grosses traces. En outre, Bowie, himself, semble être constamment au commande du site, prêt à toutes les concessions, à toutes les confessions. « Il est extrêmement actif et, en ce moment, les idées fusent… ».
La souscription au service est ouverte au monde entier. En revanche, la fourniture d’accès au Net est actuellement réservée aux seuls Américains et Canadiens… « Le problème, technique, devrait être résolu avant la fin de l’année » affirme Bob Goodale.

UltraStar est une compagnie américaine spécialisée dans le management et le partenariat technologique dans le milieu de la culture et des loisirs, du sport et de la mode. Son objectif : permettre aux internautes de se rapprocher de leur star favorite par l’intermédiaire du réseau et former des communautés autour de personnalités emblématiques.

BowieNet : http://www.davidbowie.com