0
sur 5

Une exposition à mi-chemin entre le musée et la découverte des ateliers de l’orfèvre Charles Christofle (1805-1863), qui avait installé son usine dans la Plaine Saint-Denis en 1876. Le but de l’exposition est de nous montrer l’industrialisation de la Plaine Saint-Denis ; dont l’histoire de l’entreprise du célèbre industriel est l’un des aspects.

On apprend ainsi que des ateliers de tannerie, de mégisserie, de traitement de la suif, de savonnerie, s’étaient développés dans la Plaine ; et que la construction du canal Saint-Denis, du chemin de fer et l’installation de gazomètres ont complètement modifié un paysage auparavant rural.
Les ateliers Christofle exposent les matériaux à partir desquels l’orfèvrerie est travaillée. Les établis anciens, les outils des artisans, côtoient des films vidéos, dans lesquels on explique aux visiteurs les différentes étapes de cet ancien artisanat ; comme, par exemple, la technique du coulage de l’argent.

Il est regrettable que cette exposition s’achève sur un « son et lumière » du plus mauvais goût. L’argenterie est présentée dans le décor réaliste d’une table de salle à manger: les couverts, les assiettes, les plats, les coupes, les chandeliers rutilent de façon ostentatoire ; une musique pour le moins passe-partout, une bande-son composée de rires d’enfants, de voix d’adultes donnant des recettes de cuisine faussement populaires, complètent le tableau. Il reste cependant le savoir-faire d’un corps de métier méconnu.

Valérie Duhamel

Ateliers Christofle
112, rue Ambroise Croizat – M° Porte Saint-Denis
Renseignements : 01 49 22 40 00
Jusqu’au 23 novembre 1998

PARTAGER
Article précédentAphex Twin – Come to daddy
Prochain articleRiven