5
sur 5

Il arrive souvent qu’un groupe de grands instrumentistes soit réuni en studio uniquement parce que ce sont des stars et de grands musiciens, en supposant que le tout soit la somme des parties. Et tout aussi souvent la recette ne prend pas, on n’obtient qu’une démonstration de virtuosité. C’est donc avec un certain a priori que j’ai abordé cet enregistrement qui avait l’air trop beau pour être vrai. Mais en fait, n’ayez crainte, ce trio joue d’enfer les compositions de Lovano ainsi qu’une ballade devenue un standard Ghost of a chance. Lovano est un compositeur intéressant, il est le moteur idéal pour une improvistion moderne et créative. Et quelle improvisation ! Le saxophoniste est prolixe comme à son habitude, exécutant ses danses actives et intenses avec toute la gamme que lui donnent les quatre instruments dont il joue ici. Elvin Jones enveloppe et guide la musique de ses deux partenaires dans un constant flux d’action-réaction. Recentrant les cascades, rafales et autres bourrasques provenant de chaque côté, Holland ancre le trio de ses lignes de basse profondes et prégnantes. Ses solos figurent parmi les moments les plus intéressants du CD, en fait ce sont des duos avec Jones. Mais la qualité sonore n’est pas toujours à la hauteur, Lovano sonne souvent distant et il est parfois difficile de distinguer la contrebasse derrière la batterie quand les trois jouent ensemble. Mais, au vu de la qualité de ce trio, on mettra son mouchoir sur cette petite imperfection technique.

1) New York fascination – 2) Sanctuary park – 3) Eternal joy – 4) Ghost of a chance (Victor Young) – 5) Studio rivbea – 6) Cymbalism – 7) Impressionistic – 8) Villa paradiso – 9) 4 On the floor – 10) Days of yore. Compositions de Joe Lovano sauf mention contraire.

Joe Lovano (ts, ss, as, acl), Dave Holland (b), Elvin Jones (d). Enregistré les 16 & 17 septembre 1997 à New York.

PARTAGER
Article précédentGaston Chaissac
Prochain articleConte d’Automne