0
sur 5

Friands de comédies légères truffées de blagues graveleuses, on s’attendait à ce que Allumeuses ! soit un sommet du genre humour régressif. Hélas il n’en est rien. Et tout ce qu’on retiendra de ce navet ridicule est sa vulgarité innommable ; vulgarité qui il est vrai doit beaucoup à la posture ostensiblement bitchy de Cameron Diaz, blondasse couillue dont on apprécie par ailleurs le petit cul irréprochable. De quoi ça parle ? De la vie sexuelle débridée d’un trio de petites connes sans doute au chômage (deux d’entre elles ne bossent manifestement pas) mais pourtant pétées de fric (elles portent des sacs Gucci et des lunettes Dior). Mais attention, c’est pas parce qu’elles aiment beaucoup le cul, et la liberté qui va avec, qu’elles n’ont pas envie de se maquer. C’est notamment le cas de Cameron Diaz qui craque pour un blond à mâchoire carrée au cours d’une de leurs nombreuses escapades en club-discothèque-lounge. Manque de pot, le bougre se marie dans deux jours ! Ce qui ne va tout de même pas empêcher Cameron Diaz, dont on connaît le culot, de se pointer au mariage (elle pense que c’est le frère qui se marie…). Bref. Au final, et malgré force malentendus qui retardent l’échéance, le blond largue sa promise et s’en va rouler une pelle à Cameron. Moralité : on ne butine qu’à défaut de trouver le prince charmant. Poignant.

Pour ceux qui seraient encore tentés d’aller le voir, signalons les trois quatre scènes soi-disant hilarantes dont le film se targue : Christina Applegate qui se fait tranquillement malaxer les seins (ils sont gros) dans les chiottes pour femmes ; Selma Blair qui se tape la honte dans le pressing du quartier (elle venait nettoyer une tenue copieusement maculée du sperme de la veille) ; la séquence kitch de comédie musicale dans un resto chinois, avec folles de San Francisco à la clé ; Cameron Diaz en culotte crade sur l’autoroute (l’occasion de vérifier qu’elle possède effectivement un cul ferme) ; Selma Blair à quatre pattes avec un chibre énorme bien calé dans la bouche (quand on dit qu’il ne faut pas avoir les yeux plus grands que la bouche). Voilà. C’est à peu près tout.

PARTAGER
Article précédentHardball
Prochain articleBloody Mallory