PARTAGER
0
sur 5

Contrairement à la peinture, la photographie nous immerge immédiatement dans une réalité sociale, économique, artistique, humaine. Portraits du temps présent montre le travail de dix artistes résidant et travaillant dans l’Est parisien. Ils ont réalisé des images insolites ou sobres ; qui peuvent paraître éclectiques, mais qui toutes se rapportent intensément à l’homme dans son environnement. L’idée n’est pas de montrer des portraits classiques, mais plutôt de rechercher l’émergence de notions nouvelles, de découvrir l’inaperçu.
La photographie est un mode d’écriture ouvert au réel. Dans cette exposition, chaque artiste présente six photographies, choisies en fonction de son travail et de ses goûts. Ainsi, Laurencine Lot illustre la création théâtrale à La Colline ; Jean-Michel Plouchard, la danse contemporaine ; Jérôme Amzallag, la danse japonaise ; Hélène Freundlich , le jazz à l’hôtel d’Albret ; Yves Breton, les enfants du Nicaragua, de Belleville ou d’ailleurs ; Alexis Bastin, les petits cafés du Père-Lachaise. Les nus féminins de Marci Binisti et les nudités masculines de Bernard Sellier (voir notre portrait) complètent d’une manière essentielle les visages de Catherine Barral et d’Eric Emo.
Ces photographies traitent de la vie parisienne à la fin des années 90 ; ce sont des instants privilégiés qui apportent un témoignage culturel passionnant. La capacité d’invention de leurs auteurs, leur regard, illustrent parfaitement la réalité de cet art aujourd’hui. Le portrait de Philippe Lemaire (ci-dessus) a été réalisé par Bernard Sellier.