PARTAGER
5
sur 5

La Fondation Maeght est un lieu paradisiaque perché entre les pins, le ciel azur et l’arrière-pays niçois. Sous le chant des grillons et un soleil de plomb, le bâtiment vous apaisera, loin des plages et du soleil, avec son gazon vert peuplé de surprenantes sculptures et fontaines ludiques nées de la collaboration des maîtres de l’art moderne et de l’architecte catalan Josep-Lluis Sert. Ce cadre idyllique présente cette année une exposition thématique, panoramique et éclectique autour de 150 œuvres : Le Nu au XXe siècle.

Cézanne, Rodin et Maillol, au début du siècle, inventent les grandes formes d’une nouvelle vision du corps humain. L’exposition montre chaque bouleversement esthétique ensuite imaginé par les artistes majeurs du siècle, Picasso, Duchamp, Bacon, Basquiat, Klein, Adami, Bourgeois, César, Moore… Chaque représentation conduit les artistes, selon Jean-Louis Prat, le directeur de la Fondation Maeght, « à envisager de nouvelles possibilités de représentation du corps humain », « à organiser une manière d’être, de vivre, de penser ».

L’évidence Eternelle, de René Magritte représentant du surréalisme, remet en cause la réalité de la représentation du nu. Chagall transpose le corps en une image poétique religieuse. Miró le peint avec des signes mystiques enjoués en suspension dans l’espace. Francis Bacon souligne les états psychiques de ce même corps comme la peur et le désespoir.

De la figure humaine mouvementée de Willem de Kooning où les couleurs sont appliquées d’une façon impulsive, jusqu’au corps plus contemporain et à l’esthétique froide du monde de la consommation de Tom Wesselman, vous comprendrez les états artistiques de la représentation du corps contemporain. Jean-Louis Prat et Pierre Daix rédigent un important catalogue de 270 pages pour l’occasion, qui est disponible à la librairie. La Fondation Maeght est un exemple unique de fondation privée en Europe, jusqu’au 30 octobre elle rassemble des œuvres historiques provenant des plus illustres collections internationales.