PARTAGER
0
sur 5

Barbie, vous savez, cette poupée très énervante que les mamans abhorrent et que les petites filles adorent. Là, y’a pas photo, il y en a tellement des Barbie, Ken, Skippy et leurs différents avatars, que ça devient fascinant. Surtout, n’oubliez pas les enfants : ils vont se régaler. Les poupées Barbie de toutes les époques (de 1959 à nos jours) sont exposées dans des vitrines thématiques, en situation, avec leurs fiancés, frères, soeurs, copains divers et accessoires itou. Cette confrontation nous permet de mieux apprécier l’évolution des modes et styles de vie.
Parfaitement américaine à ses débuts, la poupée nous ramène à la grande époque du « rêve américain ». Une « Cheerleader » années 60 est installée en haut d’une chaise d’arbitre de tennis, habillée du sweat-shirt rouge marqué au chiffre de son université, d’une jupette plissée blanche, chaussée de tennis. Un gros « pompom » rouge et blanc dans chaque main, elle se tient prête à encourager son équipe. Elle est mignonne, avec son petit nez retroussé et ses taches de rousseur. Ces deux particularités s’accompagnent de grands yeux innocents et semblent caractéristiques de certaines poupées fabriquées au début des années 1960. Une poupée 1959-1961, genre Marilyn Monroe dans Les Misfits, avec son jeans serré, sa chemise à carreaux et son chapeau de paille, se tient à l’écart de ses camarades des années 1961-1965 dont les coiffures soigneusement bouclées, les chignons crêpés et le maquillage contrastent avec leur tenue sport. Les poupées contemporaines en tenue d’aérobic écoutent leur baladeur dans un camping-car.

Un peu raides au début, les sujets acquièrent progressivement plus de souplesse, avec genoux et taille articulés. Les mises en scène de ski et de patin illustrent bien ce point. « Allan ski champion » de 63/64 (fuseau noir, anorak rouge, moufles et bonnet noir) tout raide près de ses longs skis – en bois, certainement – accompagné de « Midge ski queen » de même époque, en fuseau et anorak démodé, voisinent avec un joyeux drille contemporain en costume fluo bariolé, fonçant sur son monoski, les genoux bien pliés, le corps un peu tourné vers la pente. Les « champions de patinage 98 » virevoltent dans leur tenue à la mode. Sur le côté, un triste Ken « Fun on Ice » de 63/64 en pantalon de velours côtelé, pull à damier d’époque, écharpe et bonnet n’ose s’aventurer sur la glace. Sa compagne, Barbie « Skater’s Waltz » de 65/66, les jambes raides dans son costume à jupette en feutrine rose fuchsia complétée d’un haut col en mohair rose, avec moufles assorties et « choucroute » sur la tête, frime un peu ; mais je ne suis pas sûre qu’elle patine si bien que ça.
Une Barbie Marilyn de 97 retient sa célèbre robe blanche plissée, pendant le festival de Cannes des vedettes gravissent les célèbres marches du Palais, deux vitrines de Barbie en costumes régionaux voisinent avec les merveilleux vêtements dessinés spécialement par Oscar de la Renta pour la poupée mythique.

Musée de la poupée « Au Petit Monde Ancien »
Impasse Berthaud (vers le 22 rue Beaubourg – Paris 3e)
Renseignements : 01 42 72 73 11
Jusqu’au 18 octobre 1998