PARTAGER
4
sur 5

Amis curieux et amateurs, si la visite du grand nord de la France vous attire sans bien savoir comment l’envisager, il vous est vivement conseillé de ne pas traîner et de l’aborder par son angle… photographique. C’est à un parcours original que vous invitent en effet les conservateurs de la région Nord-Pas-de-Calais en organisant une grande manifestation photographique dans différentes villes, de Fourmies (au sud) à Dunkerque (au nord). Vingt-sept musées, centres d’archives, bibliothèques, médiathèques, FRAC, etc. se sont réunis pour rendre possible cette manifestation qui comprend seize expositions s’échelonnant d’octobre 2000 à avril 2001 et couvrant toute l’histoire de la photographie.

Point de départ de ces 160 ans de photographie : un fonds important qui a connu, depuis 1988, une succession de recensements et d’inventaires. Ce travail d’envergure ne pouvait aboutir qu’à un irrésistible désir de montrer toutes ces richesses ! Parmi elles, un véritable panorama de la région au fil du temps ; si plusieurs expositions mettent en scène des photographies ayant trait au paysage, à l’économie et à la vie quotidienne du Nord-Pas-de-Calais (Le Littoral vu du ciel, Le Port dans l’objectif, La Métallurgie et la Construction métallique, Textile du Nord, Paysages du bassin minier), la bonne idée est d’avoir su associer à ces images d’archives trois expositions de photographies contemporaines -dont une seulement est encore en cours : Hors limites, champ photographique au musée des Beaux-Arts et de la Dentelle d’Arras. Cela permet d’élargir la vision des possibles de cette technique, à la fois outil de collecte constituant une source documentaire et moyen d’expression artistique offrant une grande liberté.

Les expositions ne sont pas liées les unes aux autres, elles sont parfaitement indépendantes et il est même tout à fait possible de n’en visiter qu’une. Pourtant, leur richesse devient multiple lorsqu’on les envisage dans leur ensemble ; par la confrontation des sujets et des époques abordés, bien entendu, mais aussi par les institutions elles-mêmes, leurs activités, le reste de leur collection, leur architecture, la ville où elles se trouvent, la façon dont leur conservateur a abordé la question, autant de paramètres qui enrichissent chaque visite.