PARTAGER
4
sur 5

Le label norvégien Rune Grammofon, encensé dans ces colonnes a maintes reprises (voir chroniques de Phonophani et Alog) n’a de cesse de nous surprendre. A l’instar de son aîné ECM qui n’a jamais choisi entre free jazz, jazz et musique contemporaine, le label de Rune Kristoffersen puise dans les musiques expérimentales, minimales, électroacoustiques, électroniques, improvisées et même pop, avec une liberté totale et un sens de l’à propos réellement ébouriffant. Le quatuor féminin Spunk, qui signe ici son troisième album pour le label (dont un de remixes, Filtered through friends), étant lui-même fondamentalement composite et hétéroclite, le lecteur aura compris que le mot musique est ici à prendre au pluriel…

Sorte de riot grrrls de la musique expérimentale, les quatre norvégiennes (Maja Ratkje, Hild Sofie Tafjord, Lene Grenager et Kristin Andersen) brassent en un grand raout improvisé de musique contemporaine, musique ethnique, électronique et pop, avec un sens aigu de l’insurrection musicale qui fleure bon les expérimentations radicales des grands groupes d’improvisation de la fin des années 60 (MEV, Amm, le Scratch Orchestra de Cornelius Cardew). Kamelmusikk ouvre sur une note orientale et ambiant trompeuse, mais dès les éructations de Flagre, le ton libertaire est donc donné. La vocaliste Maja Ratkje, élève de Luis Andriessen et Kaija Saariaho, joue de sa voix comme la new-yorkaise Shelley Hirsch, Hild Sofie Tafjord bidouille ses procédés électroniques comme David Tudor et souffle dans ses cuivres comme Frank Hautzinger. Mais loin de se conformer au sérieux de la musique improvisée, les norvégiennes savent aussi s’amuser d’une ritournelle enfantine (Togturen til andes), d’une musique de fanfare (Eplestang), d’envolées martiales façon Albert Ayer (Norge I rodt), ou d’un be-bop cliché dépecé (Sing-a-ling).

A l’image du titre Home party, ces quatre filles très joueuses, cousines de Joelle Léandre ou Cathy Berberian, donnent un gentil coup de fouet à une musique improvisée sans limites, frondeuse et légère, et signent un nouveau bijou pour le label norvégien, qui a décidément très bon goût.