PARTAGER
3
sur 5

Label à découvrir et surveiller de près, Extreme, créé depuis de nombreuses années en Australie et dont la ligne artistique exemplaire défend depuis le début les musiques exclusivement instrumentales, mixant le plus souvent la technologie moderne (samples, effets électroniques…) et les musiques traditionnelles, pose ainsi courageusement les bases d’une musique ethnique du troisième millénaire.

Skuli Sverrisson, nouveau venu dans l’écurie Extreme, affectionne les guitares et les basses au point qu’il n’a utilisé que ces deux seuls instruments pour composer son album, avec bien sûr une bonne dose d’effets et de réverbérations qui, d’une efficacité surprenante, installent une atmosphère sombre, glaciale et torturée. Seremonie est une lente superposition de boucles et de nappes organiques qui, en dépit d’un aspect initialement anodin, captivent rapidement l’auditeur et l’enveloppent doucement dans un magma bouillonant et incandescent. Loin des « cling cling » répétitifs et lassants des guitares dites rock, les cordes sont ici caressées, frottées ou encore jouées à l’archet. Les guitares de Skuli Sverrisson sont poussées au bout de leurs possibilités sans jamais se faire stridentes ou irritantes. Une bonne preuve que l’ambient fait feu de tout bois et que synthés et samplers ne sont pas les clés exclusives des musiques innovantes…

Olivier Lebeau