PARTAGER
3
sur 5

Ce nouvel album de Richie Hawtin, alias Plastikman, regroupe en fait des morceaux datant de 1995, composés avant la sortie de Consumed. Beaucoup moins abstrait que ce dernier, Artifakts (bc) est principalement composé de morceaux qui font penser à la techno du début des années 90, et à des groupes comme Orbital, B12 ou au Selected ambient works d’Aphex Twin. Néanmoins, tous les thèmes déjà développés dans Consumed sont présents (critique de la société de consommation par une économie étudiée des moyens). Sur des rythmes plus accrocheurs, il développe un musique électronique à mi-chemin de l’ambient groovy et de structures plus expérimentales. Sur la longueur (Lodgikal nonsense s’étire sur plus de 20 minutes !), tous les morceaux tiennent la route. Bref, l’aspect parfois daté des morceaux fait tout le charme du disque. Un excellent album.