PARTAGER
3
sur 5

Quatrième album de Naughty by Nature (trio originaire du New Jersey), quatre ans après Poverty paradise, Grammy award du meilleur album rap de 1995 (formidable, non ?). Après avoir pondu quelques hymnes, lancé une ligne de fringues et de sacs (Naughty Gear) qui a envahi nos lycées juste avant que le Wu Tang ne s’y mette, Vinnie, Treach (rappers) et Kay Gee (producteur) reviennent avec un album bien produit, mais qui risque cependant d’avoir du mal à trouver son public : trop mainstream pour les vraies têtes de hip hop et pas de vrais tubes pour les autres. Alors voyons : Ring the alarm fonctionne bien, comme du De La Soul, avec un refrain-riddim efficace ; Dirt all by my lonely est probablement un des meilleurs titres, sobre et rimé sec sur une bonne vieille rythmique à la JB’s avec un petit piano en boucle…

Contrairement à Holiday, qui fait sans aucune pudeur dans le funk FM le plus commercial ! Live or die est un slow R&B langoureux pas trop mal, presque soul ; On the run tape dans le old school le plus pur (get up, get down et sirènes de polices samplées chez Public Enemy, etc.) : amusant. Radio est peut-être un tube assez semblable au trucs débiles qui ont fait le succès des Beastie Boys à leurs débuts. Jamboree et Would’ve done the same for me se déroulent sur fond de soul bien huilée (cuivres et chœurs à la Isaac Hayes). Ça rappe bien, mais pourquoi tant de gras ? Thugs and hustlers est funky-bof, bien que le rap de Mag et Krayzie Bone soit assez insolite. Work reste soul sur un sample de Norman Whitfield et We could do it (avec Big Punisher) est mou et ennuyeux. The Blues est infâme, le ras le bol approche. Wicked bounce, plus syncopé, ne convainc pas et Live then lay -presque mélancolique- est assez pénible. Heureusement, The Shivers termine le disque en force avec une ligne de basse bien « fat », quelques coups de feux, de la pyrotechnie et un vrai flow à plusieurs qui arrache enfin un peu !

Conclusion : quelques titres bien tournés et tout le reste serait parfait comme bande-son de la sitcom afro-américaine Moesha (diffusée en ce moment sur MCM)… Un disque honnête et complètement inoffensif, mais probablement pas assez convaincant pour que le comeback soit réussi. For fans only.