PARTAGER
2
sur 5

Drôles de pistolets que ces deux Soeurs winchester ! Dégotées à Londres par Philippe Katerine, Yoshiko et Lisa assuraient les voix du groupe Lucky 15. Sous le charme, notre Katerine national décide aussitôt d’écrire un album pour ces deux chipies ne connaissant pas un traître mot de français. L’idée aurait pu se révéler originale et se placer dans la ligne droite d’un Gainsbourg faisant chanter Birkin. Hélas, cette initiative tourne vite court et la plupart des titres ne dégagent aucune chaleur, malgré des rythmes entraînants et une ambiance générale kitsch, très seventies. Seul titre à sortir un peu du lot, Comme des parisiennes propose son petit piano rétro mélangé à des cuivres jazzy pour une jolie ballade qui évoque une fin de soirée dans un petit café-concert de la rue Mouffetard. Dommage que la suite pêche par manque d’inspiration. On a connu Katerine bien plus inspiré que sur cet album, sans prétention certes, mais sans intérêt non plus. Un tir raté.