PARTAGER
3
sur 5

On n’y pensait même plus au retour de Cypress Hill. On les croyait minés par la ganja, le fric et les mauvaises critiques. Emberlificotés dans des histoires d’ego, partis en fumée dans des carrières solo peu flatteuses. Et boum ! ils sont à nouveau dans la place, et balancent leur beats vicieux comme au bon vieux temps. Vicieux certes, mais revitalisés et survitaminés surtout, puisque qu’il y a sur IV plusieurs morceaux musclés, à l’instar de Tequila sunrise, un cocktail assurément gagnant : rythmique limite furieuse -pour du Cypress Hill-, samples droits dans le survét’ -une gageure-, lyrics acérés.
Ma foi, on n’en espérait pas tant, et dans la production rap actuelle mal partagée entre une minorité novatrice (label Rawkus, etc.) et une majorité qui compte les dollars (you know who they are), on n’est pas mécontent de voir revenir au galop de vieux chevaux tels que les Cypress Hill. Sans coup férir, des titres tels que Looking through the eye of a pig ou I remember that freak bitch (tout dans la distinction) sauront vous en convaincre. Sortez le Rizla !