PARTAGER
4
sur 5

Company Flow est un nouveau trio de hip hop new-yorkais composé de Mr Len (producteur), MC El-P et MC Biggs. Funcrusher plus, leur premier album est une réussite. Elevés au son de Schooly D, Run DMC, Eric B & Rakim ou Boogie Down Productions, ils excellent à développer des atmosphères lourdes chargées de détails, encombrées de scratches cradingues et de basses rondes et funky. Ce mélange s’avère explosif. A la fois inspirés par le funk, le rap old school et la science-fiction (ils avouent être de grands lecteurs de Philip K. Dick, George Orwell, William Gibson), la plupart de leurs paroles sont des réflexions tordues sur l’empire de la technologie, les rapports entre l’homme et la machine, le futur. A ce titre, la pochette est significative : des insectes mutants coiffés de casques audio survivent dans les ruines d’une civilisation perdue. Génial ! Enfin du hip hop inspiré par la série Z ! On est donc loin des clichés hip hop habituels, comme le prouve d’ailleurs un titre comme Last good sleep, qui évoque la bêtise et la faiblesse de la misogynie. On a donc affaire à quelque chose comme du hip hop d’anticipation, du rap rétro-futuriste, en tous cas un excellent disque de plus dans la lignée de ceux de Prince Paul, Latyrx ou les X-Ecutioners (ex – X-Men), des individus ou groupes qui en suivant leur propre voix redonnent un second souffle au hip hop. En l’occurrence, il s’agit de trouver de nouvelles sources d’inspiration pour les thèmes et les lyrics ainsi qu’une production plus poussée qui ne s’interdit aucune expérience et louche bien souvent vers la musique de film. Un album passionnant et exigeant, une des grandes découvertes de la fin de l’année 1997.