PARTAGER
4
sur 5

Lumière : celle du bassin méditerranéen, tout d’abord, dont Christian Brazier connaît les territoires et les musiques pour les parcourir depuis des années en compagnie de Pedro Aledo, Michel Montanaro ou Simon Nazard. Celle des frères du même nom ensuite, dont le contrebassiste n’a jamais oublié les premiers pas cinématographiques et la fameuse arrivée du train à La Ciotat : « Ces navires sur lesquels j’ai navigué dans ma jeunesse sur les mers du monde. L’attrait pour les villes portuaires, pour les brassages de cultures, la mythologie du voyage ». Plus prosaïquement, enfin, celle du « light rock » -ce plan rythmique basique programmé sur tous les arrangeurs électroniques du monde et que les musiciens bidouilleurs utilisent à l’occasion comme béquille pour composer.

Bref, un titre à double ou triple sens, dont la portée poétique n’étonnera pas ceux qu’avaient séduit les précédents albums du contrebassiste voyageur (Pérégrinations, avec Sunny Murray, et le très maritime Le Temps d’un rêve) ; son univers gagne encore en couleurs (chaudes : des ocres, un jaune ensoleillé et, bien sûr, les reflets aveuglants de la mer) et en inspiration dans ce troisième album en leader où l’accompagnent à nouveau le fidèle camarade André Jaume (autre formidable peintre des paysages sonores méditerranéens), Thierry Maucci (saxophones), Philippe Renault (trombone), Marc Mazillo (batterie) ainsi que le bouillonnant souffleur hongrois Akosh S. et, pour trois plages, le formidable guitariste Philippe Deschepper. Soit une équipe en provenance d’horizons divers (musiques est-européennes, musiques improvisées, jazz), idéale pour donner corps aux idées électiques d’un compositeur habitué aux mélanges. L’atmosphère est ici moins quiète que dans le méditatif Temps d’un rêve auquel il nous conviait voici deux ans : le tempérament libertaire d’Akosh S. et les chemins de traverse qu’aime à emprunter le turbulent Deschepper sont sans doute pour beaucoup dans ce changement de cap et, de fait, dans la totale réussite d’un disque aux éclats attachants, généreux et surprenants. Une autre manière de voyager, en quelque sorte, plus mouvementée mais non moins poétique.