PARTAGER
3
sur 5

Des bretons dignes de foi et qui le revendiquent haut et fort. Avec une musique qu’ils disent volontiers identitaire: bombarde, flûte traversière, accordéon diatonique, guitare et basse… Gavottes, suites et plinn, les noms se suivent et nous convient à la danse. La tradition se maintient -en adoptant des formes certes très contemporaines- grâce à la bande du sonneur-miracle Hervé Le Lu, qui en est à son quatrième album.
Enfants passionnés des Fest Noz, les cinq gaillards du Carré Manchot nous offrent un semi-acoustique live surprenant, en compagnie de leurs amis guadeloupéens (Akiyo) au gwo ka et de Patrick Marie (qu’on a déjà aperçu aux côtés de F. Kemener) au chant… pour ne citer que ceux-là. « Riboul ! », le titre de cet album signifie -semble-t-il- la fête, un mot qui revient assez souvent dans les propos de ces gars de Kerguelen (leur fief), réunis sur les routes de la musique depuis une douzaine d’années environ.