PARTAGER
4
sur 5

Rob Booth et Sean Brown ont enregistré le 13 octobre 1995 trois titres pour John Peel. Ils rejoignent ainsi le club des immortelles Peel Sessions du grand gourou de Radio One, côtoyant, parmi des centaines d’autres, Alberto y Lost Trio Paranoias, Freiwillige Selbstkontrolle ou encore Champion Doug Veitch. Les trois morceaux datent de l’époque de Tri repetae, qui les voyait amorcer un virage vers des morceaux aux sonorités plus dures, plus froides et plus dépouillées. Le premier titre, l’inquiétant Milk Dx, est apaisé comme le Selected ambient works vol.II d’Aphex Twin, mais menaçant comme son enfant fou (et les voix d’outre-monde de la fin du morceau n’y sont pas pour rien). Le second titre, Inhake 2, plus funky si l’on peut dire, sorte de hip hop industriel rêveur, berce l’auditeur d’une langueur particulièrement agréable. Presque « sifflable » sous la douche, il dégage une gaieté robotique qui glace le cœur. Enfin, Drane, le plus long et dernier morceau de cette session décidément inspirée, emprunte des voies plus minimales pour nous mener au même endroit, c’est à dire plus loin, ailleurs, grâce à l’utilisation de magnifiques nappes tout droit issues d’une certaine Allemagne des années soixante dix. Puis le morceau s’agrémente des craquements d’un glacier et prend alors des allures de fresque dramatique contemplative. Trois excellents titres de plus à mettre à l’actif d’Autechre, duo essentiel de la musique électronique de ces dernières années.