PARTAGER
4
sur 5

(Le Cherche Midi, 98 F, 237 p.)

Arnaud Viviant, l’un des intellectuels -et récemment romancier- les plus puissants de sa génération, et qui officie notamment aux Inrockuptibles, journal que l’on feuillette sans plus d’attention que cela, s’en est pris à Raoul Vaneigem dans l’un de ses derniers éditoriaux, sous prétexte que celui-ci livre un dictionnaire de citations « pour servir au divertissement et à l’intelligence de notre temps ». M. Viviant semble négliger toute la puissance ironique d’un homme qui justement écrivit avec une certaine assurance sur ces sujets. Un oubli, sans doute, car nul ne peut remettre en question son savoir sur tout ce qui touche cet homme qui, à l’égal d’un Debord (?), sut œuvrer pour une critique radicale.

Aujourd’hui, avec ce recueil, toute son obsession pour le désir -seule le thème de la liberté lui fait concurrence dans l’ouvrage- se fait jour. Et le lecteur est convié, pour son seul plaisir, à venir piller ce florilège où passent quelques noms non dénués d’intérêts (Nougé, Scutenaire, etc.). M. Viviant (mais il n’est pas le seul concerné tous comptes faits) pourrait s’en inspirer, ne serait ce que pour commettre moins de fautes de français. A moins que celles-ci ne soient volontaires et ravissent les lecteurs de sa prose.