PARTAGER
4
sur 5

(Le Point du jour)

« Carnet de voyages est le lieu de brèves correspondances entre photographie et écriture » comme l’annoncent ces lignes en quatrième de couverture de ce bref ouvrage. Neuf images signées Jean-Christian Bourcart, accompagnées d’un petit texte de fiction. Jean Rolin (auteur de Zones – Folio -, voyage initiatique du narrateur autour de la proche banlieue parisienne écrit dans une veine assez proche de celle-ci) en est le signataire : « Tandis qu’autour de moi les murs s’effondraient par pans entiers, j’essayai de me représenter le retour à Barcelone de Durruti : sa dépouille. Le mot me fit rire (j’étais de bonne humeur). Parfois les apparences sont trompeuses. »

De ce quartier en pleine démolition, condamné à l’oubli, il ne reste que la voix de l’auteur et le silence angoissant de ces photographies prises sur le vif, à travers une fenêtre, sur un terre-plein, dans un habitat qui bientôt ne sera plus. A l’instant -un peu avant en fait- où tout doit disparaître… C’était juste cinq heures du soir ou la mémoire d’un lieu qui n’est déjà plus.