PARTAGER
4
sur 5

(Éditions Théâtrales)

Le spectacle se termine, les acteurs quittent la peau de leurs personnages et viennent, en costume, saluer le public pour le remercier de son attention et se soumettre à son jugement.

La plupart du temps, applaudissements et rappels se succèdent, rassurants. Parfois, la moitié de la salle exprime son enthousiasme, pendant que l’autre moitié manifeste son mécontentement. C’est presque bon signe: il y a de la polémique dans l’air…
Chose étrange, le rituel du salut et des rappels ne se fait pas au hasard. Certains metteurs en scène ont même l’art de les organiser. L’ordre dans lequel les comédiens apparaîtront puis disparaîtront ou se mettront en rang face au public a souvent été savamment orchestré et constitue, pour les acteurs, comme pour le public, un supplément de représentation. Il est parfois difficile de se quitter…

Guillemette Bonvoisin, photographe de ces instants où les comédiens oscillent encore entre leur personnage et le retour à eux-mêmes, nous livre une série d’images qui ressemble à une collection d’émotions arrachées aux acteurs ; lorsque « les corps se plient, les mains se joignent et les masques tombent ». L’acteur Philippe Clévenot, le metteur en scène Bruno Bayen et l’auteur dramatique Noëlle Renaude, accompagnent de leurs mots ces images. C’est tout simple. C’est Beau.