Encore un peu insituable sur la carte des festivals de cinéma, le festival de Rome n'en suscite pas moins un intérêt neuf depuis l'an dernier, et l'arrivée aux manettes artistiques de Marco Müller. En marge de compromis évidents, quelques perles y étaient visibles en novembre dernier, dont le film posthume et monstrueux d'Alexei Guerman. Compte-rendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here