PARTAGER
2
sur 5

Lorsque les villes sont envahies par les multiplexes qui défèquent à longueur de journée les produits formatés de Hollywood, il n’y a plus qu’une seule chose à faire : prendre les armes. Cecil B. Demented (Stephen Dorff), cinéaste underground, décide ainsi d’enlever, avec sa bande, Honey Whitlock (Melanie Griffith, superbe dans l’autoparodie de la star) une vedette hollywoodienne venue à Baltimore présenter son dernier film en avant-première. En tournant sous la direction de Cecil, Honey va enfin connaître ce qu’est vraiment le 7e art.

Entre cinéma indépendant et cinéma dominant la cause est entendue, on opte bien évidemment pour le premier, mais elle est bien mal défendue par John Waters. Car si l’idée de départ est séduisante -se battre pour la contre-culture à tout prix-, le réalisateur en tire très peu parti. Patricia Hearst de la caméra, Honey est (trop) rapidement victime du célèbre syndrome de Stockholm et embrasse facilement la cause de ses ravisseurs. Cecil B. Demented se contente alors d’aligner les interventions musclées d’Honey en faveur du cinéma indépendant dans les lieux les plus incongrus : tournage d’une suite de Forrest Gump, projection du mielleux Docteur Patch. Chacune de ses apparitions est suivie d’une fusillade et le film adopte un rythme pépère, une sorte de croisière où les terroristes embarqués n’ont pas grand-chose à dire. Leurs actions sont on ne peut plus radicales mais leur discours est d’une pauvreté affligeante. Ces partisans autoproclamés d’un cinéma underground ne proposent rien, ils se bornent à des déclarations tonitruantes et manichéennes à l’encontre des grosses productions hollywoodiennes, jamais aucune idée consistante n’affleure dans ces interventions hystériques contre les blockbusters. A l’image de sa famille de cinéma, John Waters fait preuve d’une absence totale d’inventivité. On se surprend à guetter dans cette mise en scène paresseuse la subversion, spécialité jusque-là du cinéaste. Avec Cecil B. Demented, John Waters n’est plus qu’un réalisateur qui s’affiche, un cinéaste qui explicite sa filmographie. Recherche désespérément Divine en train de manger une crotte de chien.