3
sur 5

Un line-up de rêve pour une rencontre improvisée entre quelques fameux improvisateurs… Cette deuxième production du petit label français Numéro Zéro Audio est une grande réussite. Trois titres de onze, dix et vingt minutes, ce dernier regroupant les quatre guitaristes. Chacun apportant leur style, le résultat est aussi passionnant qu’expressif, réellement comme la bande-son d’un film imaginaire (comparaison qui s’applique plus souvent à musique électronique qu’à la guitare improvisée). À mon humble avis, le duo Connors/Montera est le plus réussi : les déchirures sont brutales et la violence contenue du morceau est saisissante. Avec la venue de Thurston Moore, les tics de la jeunesse sonique font leur apparition et le morceau, moins surprenant, est néanmoins aussi fantômatique que réussi. Enfin, la troisième pièce regroupe quelques petits chaos amplifiés assez jouissifs sur une durée assez déraisonnable (20’35), enrichi de légers éléments percussifs. Tout ce qu’on peut faire avec un micro de guitare et des effets, c’est incroyable. Bref, l’ensemble est plutôt bien enregistré, plutôt très inspiré, plutôt très réussi. Nos quatre guitar heroes nous offrent 41 minutes de bruits de tripes et de cerveau, surtout du cerveau d’ailleurs, même si le respect mutuel donne un aspect de sérieux et de concentration au disque parfois un peu pesant. Un paysage calme et tourmenté à la fois, dans lequel on sourit peu pour écouter beaucoup.

PARTAGER
Article précédentNahawa Doumbia – Yaala
Prochain articleFiona