4
sur 5

Avec le Petit traité de Manipulation à l’Usage Des Honnêtes Gens, Robert-Vincent Joule et Jean-Léon Beauvois avaient introduit au public français une science plutôt anglo-saxonne. Marketing oblige, les États-Unis ont toujours été à la pointe de l’étude des mécanismes de l’influence. Dix ans plus tard, ils mettent en pratique ces découvertes souvent étonnantes, avec des résultats assez impressionnants.

Le Petit traité s’ouvrait sur une question éthique, celle qu’à peu près tout le monde se pose en lisant seulement le titre, à savoir : n’est-il pas mal de manipuler, et si ça l’est, n’est-il pas également mauvais d’étudier le phénomène, puisque cela risque de tomber entre de mauvaises mains ? Non, disaient Joule et Beauvois, car la manipulation existe de toutes façons, et la seule façon de s’en prémunir est d’en comprendre les mécanismes. Dans la Soumission librement consentie, la problématique évolue radicalement : les auteurs partent du principe que la manipulation est inhérente à notre société. Par opposition à une société autoritaire, qui repose sur la coercition, la société démocratique fonctionne par la manipulation. Tout le monde sait qu’il faut économiser l’énergie, qu’il ne faut pas attraper le SIDA, et qui plus est, tout le monde sait comment y parvenir. Et pourtant, si on se refuse à utiliser des techniques manipulatoires, on s’expose à dépenser beaucoup d’énergie et d’argent (campagnes de publicité …) en vain. D’où le sous-titre : Comment amenez les gens à faire librement ce qu’ils doivent faire?

Mais l’aspect le plus intéressant de l’ouvrage est sans doute la critique, à peine voilée, d’une psychologie « classique ». C’est que la psychologie sociale appliquée a amené des résultats qui défient tellement le sens commun, que les « évidences » doivent être soumises au crible de l’expérimentation ; et de fait, les théories avancées pour expliquer ces résultats semblent encore embryonnaires.

Leur discours est limpide, leur prose franchement drôle et étonnamment dénuée de jargon. Quant à l’approche, scientifique, factuelle, elle a de quoi séduire ceux que la psychologie rebutait.

Voir aussi :
Petit Traité de Manipulation à l’Usage Des Honnêtes Gens, de Beauvois et Joule, Presses Universitaires Grenobloises, 1987.
Influence : the Psychology of Persuasion, Robert Cialdini, Quill, 1984.

PARTAGER
Article précédentBonga – Angola 72-74
Prochain articlePsycho