PARTAGER
3
sur 5

Chaque printemps depuis onze ans, les artistes de Belleville ouvrent leurs ateliers au public. Cette année, les Journées portes ouvertes se sont déroulées du 19 au 22 mai. Les visiteurs ont pu découvrir 120 ateliers regroupant quelque 250 peintres, sculpteurs, graphistes, photographes, plasticiens et artisans, amateurs ou professionnels.

« Ce n’est pas l’art des musées, mais l’art tel qu’il se vit que nous proposons. » Tels sont les mots des organisateurs qui prônent un autre mode de diffusion et de démocratisation de l’art, en marge des institutions et du marché. La rencontre directe avec l’artiste sur son lieu de création facilite la compréhension de l’œuvre et lui rend sa dimension humaine. Chacun des participants a présenté son œuvre sur le thème de « l’itinérance », créé spécialement pour cet événement. « L’itinérance », mélange des termes « errance » et « itinéraire », est emblématique de toute création : l’artiste se fixe un itinéraire et laisse parfois le hasard le guider.
Le visiteur suit son propre parcours dans le quartier de Belleville (20e arrondissement de Paris), entre les métros Goncourt, Place des Fêtes et Ménilmontant, plan parcellaire à l’appui (à retirer dans chaque « point accueil », métro Belleville). Les artistes nous reçoivent dans leurs ateliers (parfois chez eux) situés dans de petites rues aux immeubles anciens. Rue Sainte-Marthe, un photographe expose des clichés noir et blanc, portraits des habitants du quartier, de ses voisins. Un peu plus loin, dans la cour d’un immeuble de la rue de Tourtille, le visiteur découvre des « audio-objets » : il s’agit d’un arrosoir sur pied qui diffuse des chants d’oiseaux ou d’une valise de laquelle émane la voix d’un inconnu. Au même numéro, un peintre dévoile ses compositions, en acrylique sur papier, aux personnages flous et colorés. Rue des Cascades, trois artistes ont choisi d’exposer ensemble, dans l’atelier de l’un d’eux. Leurs créations en mosaïque revisitent tous les objets du quotidien : tables, miroirs, assiettes… Bref, il y en a pour tous les goûts. Outre une gigantesque exposition, les journées portes ouvertes sont l’occasion de rencontres parfois imprévues au sein d’un des quartiers les plus vivants de la capitale.