PARTAGER
4
sur 5

Dandale, la majestueuse et vertigineuse ville tentaculaire est plus que jamais convoitée par les très puissants Sapientistes. Archim, maître cartographe à l’Institut d’Amarante, poursuit son combat contre cette organisation mystérieuse et sa quête des fameux cristaux qui renferment des informations précieuses et pourraient sauver son peuple de la menace sapientiste. Il va falloir jouer serré. Les ennemis possèdent des informateurs dans toute cette ville labyrinthique et ne lâchent pas d’une semelle le maître cartographe qui, par sa détermination, compromet sérieusement leur ambition de diriger la planète. Son fils Jedrhim a disparu avec le vieux Dénicale, qui n’a plus toute sa tête, mais sa femme Jedruth refuse de le laisser partir seul à la recherche du petit Jedrhim, d’autant plus qu’Archim est accompagné d’une jeune femme pulpeuse qui pourrait facilement lui faire perdre la tête. Mais Jedruth est une dure à cuire et on ne lui pique pas son homme aussi facilement. Olivre, le « dérobeur » déjà présent dans les précédentes aventures fait également partie de l’expédition.

Le ton est donné, la série des Maîtres cartographes n’est pas prête de s’arrêter en aussi bon chemin. Le scénariste Arleston et le dessinateur Glaudel ont plus d’un rebondissement dans leur sac. Notons le très beau travail de couleurs effectué par Yves Lencot : les poursuites en montgolfières, les scènes de rue sont toutes en mouvement. La palette est généreuse et apporte à la lecture une belle légèreté. Le Cri du Plouillon est une belle réussite, et ne donne aucun signe d’essoufflement, bien au contraire. Comme tous les albums à épisodes, on aimerait que les auteurs nous gâtent un peu plus, car on reste toujours un peu sur notre fin.