PARTAGER
2
sur 5

1) Agua – 2) City boom boom (Deirdre Dubois / Julien Lourau) – 3) Paris chavirée (Jules Isaac Bikoko Bi N’Jami /Julien Lourau) – 4) Spring roll (Jules Isaac Bikoko Bi N’Jami /Julien Lourau) – 5) Slow motion (Deirdre Dubois / Julien Lourau) – 6) Du bist too much (Norbert Lucarain) – 7) Voodoo dance (Jules Isaac Bikoko Bi N’Jami /Julien Lourau) – 8) Bata cash – 9) Visions – 10) Priority (Daniel Casimir / Daniel Casimir) – 11) Aire. Compositions de Julien Lourau, sauf mention contraire.

Julien Lourau (saxes), Nicolas Genest (tp), Daniel Casimir (tb), Jules Isaac Bikoko Bi N’Jami (b), Daniel Garcia Bruno (d), Minino Gary (perc), Norbert Lucarain (vib). Invités : Deirdre Dubois (voc), Malik Mezzadri (fl), Sébastien Martel (g), DJ Shalom (samples, prog), Vincent Segal, Vincent Courtois (cello), Olivier de Nattes, Valérie de Nattes, Régis (vl), Laïka Fatier (voc). Enregistré en France en décembre 1997.

Julien Lourau est assurément une des voix montantes du saxophone. Il a joué avec tout ce qui compte en France et a même été, le temps d’un album et d’une tournée, un des musiciens de la grande chanteuse Abbey Lincoln. Il y a six ans, il crée son Groove Gang, une formation qui promet beaucoup et avec laquelle il enregistre un premier album remarqué chez Label Bleu en 1995. Il remet ça trois ans plus tard, mais cette fois-ci, il est signé par une major. Mais il faut bien convenir qu’il s’agit ici d’une déception. Et pourtant, tous les ingrédients de la réussite semblent y être. Les musiciens sont tous d’un excellent niveau technique et n’hésitent pas à mouiller leur chemise. La pulpeuse Deirdre Dubois a une voix à damner un couvent de bénédictins. Peut-être est-ce la faiblesse des compositions qui ne se démarquent pas assez nettement les unes des autres. Après une première impression défavorable, on se disait que peut-être cela venait-il de l’enregistrement et que le live saurait restituer la qualité et l’énergie des membres du groupe. Malheureusement leur dernière prestation au Bataclan n’a pas non plus soulevé l’enthousiasme d’un public qui est resté sagement assis tout du long. Hold-up raté.