PARTAGER
4
sur 5

1) Kââ the snake (Tissot) – 2) Scojam (Tissot) – 3) Why do we do what we do ? (Tissot) – 4) Dancing on a floating island (Kottelat) – 5) Purple clouds (Nussbaum) – 6) Landscape (Tissot) – 7) The phlegmatic (Kottelat) – 8) 6 4 3 (Tissot) – 9) Moonless night (Tissot) – 10) Double talk (Kottelat) – 11) Tree for mat part I (Nussbaum / Tissot) – 12) Tree for mat part II (Nussbaum / Tissot).

Mathieu Schneider (flutes, EWI), Serge Kottelat (g), Olivier Nussbaum (b), Alain Tissot (d), John Voirol (ts, ss), Denis Leloup (tb). Enregistré les 24, 25 et 26 octobre 1995 à Genève (Suisse).

Une révélation, ce quartette suisse ! Pour leur troisième album, ils nous présentent une musique qui fleure bon le Miles électrique. Comme beaucoup de groupes de fusion, direz-vous. Mais Inside Out n’est certainement pas un simple groupe de fusion de plus. Ici, ce quartette composé d’instrumentistes de haut niveau s’est adjoint la présence du saxophoniste John Voirol, particulièrement inspiré dans 6 4 3 et de Denis Leloup, un des meilleurs trombonistes actuels. Les compositions sont majoritairement signées d’Alain Tissot, le batteur qui possède un jeu particulièrement équilibré entre influences jazz et rock. La guitare de Serge Kottelat, aux nets accents rock, met souvent le feu aux poudres (6 4 3), rendant au passage un brillant hommage à un aîné -John Scofield- dans Scojam. La flûte de Mathieu Schneider fait toujours merveille et Olivier Nussbaum, à l’aise à la basse acoustique comme électrique nous montre qu’il a assimilé les leçons de ses prédecesseurs. Sylvain Gagnon, fondateur de Lost Chart Records a parfaitement eu raison de signer ce groupe. A découvrir de toute urgence.