0
sur 5

Une exposition de photographies 30X40 en noir et blanc qui montre une comédienne-danseuse de Buto, Christelle Raynier (photographie), dans l’exercice de son art.

Si vous ne savez pas ce qu’est le Buto, vous apprendrez au travers de ces photographies qu’il s’agit d’une danse japonaise née après la fin de la seconde guerre mondiale, en réaction avec l’occidentalisation de la culture japonaise, qu’on a souvent traduite par « danse des ténèbres ». Un moyen en fait de retrouver ses racines.

Ce qui a séduit Raymond Eldin, c’est la beauté initiale du mouvement Buto et l’extrême expressivité de son modèle, qu’il a restituées au travers de plans larges, mais aussi au travers de quelques gros plans, toujours très nets.

Les prises de vue ont été effectuées dans les conditions mêmes d’un spectacle; avec des projecteurs très puissants, ce qui renforce les contrastes de cette palette de noirs, de gris, de blancs qui s’étalent sur les vingt-cinq clichés qui composent cette exposition.

Une exposition très homogène, avec des groupes de photographies qui racontent une histoire et qui restituent les moments les plus « Buto » de la performance de Christelle Raynier, que le photographe a découverte au fur et à mesure qu’il la photographiait pour, a-t-il précisé,  » aborder les prises de vue avec un œil totalement neuf « .

Anne Calmat

Jusqu’au 28 décembre
Galerie A.A.A, Omnipon et Rivages 21, rue d’Antin 75002 Paris
tel : 01 47 42 59 79

PARTAGER
Article précédentAphex Twin – Come to daddy
Prochain articleRiven