3
sur 5

Avant d’être le pianiste de Chet Baker, Phil Markowitz forma un groupe de fusion, Petrus. Puis il rejoint le Mel Lewis Orchestra avanrt de fonder un groupe avec Joe Locke, Eddie Gomez et Keith Copeland. Depuis 1987, il joue dans le big band de Bob Mintzer et depuis 1990 avec Dave Liebman. Et il trouve le temps d’enregistrer avec son trio. Taxi ride est, après In the woods, son deuxième enregistrement avec ses vieux comparses Roy Cumming et Glenn Davis. Taxi ride est un album de climats, plein d’une passion d’une sève bouillonnante qui étonne quand on ne connaît pas le trio. Les arrangements sont proprements surprenants –And I love herToots fait pleurer son harmonica, la superbe intro d’Eveytime we say goodbyeCumming tient de longues notes à l’archet. Les contrastes entre les thèmes sont saisissants. Le leader vous emmène en balade dans Manhattan. Montez tous dans le taxi, vous ne le regretterez pas.

1) Conjecture – 2) And I love her (Lennon / McCartney) – 3) Invocation – Everytime we say goodbye (Cole Porter) – 4) Deception – 5) Elegy – 6) Taxi ride – 7) If it were me (David Sacks) – 8) YDKWTSI. Compositions de Phil Markowitz, sauf mention contraire

Phil Markowitz (p), Roy Cumming (b), Glenn Davis (d, perc), Toots Thielemans (harm on 2 & 7), David Sacks (voc on 5), Eugene Friesen (cello, voc on 5). Enregistré à Saylorsburg (USA), date non précisée

PARTAGER
Article précédentGaston Chaissac
Prochain articleConte d’Automne