2
sur 5

Qui aurait parié il y a trois ans à peine sur le retour en force de Simon and Garfunkel and Bob Dylan and Nick Drake and Gram Parsons and Cowboy Junkies ? Et bien, cette gageure, les cinq membres de Mojave 3 l’avaient réalisée avec un premier album, Ask me tomorrow, ayant quelque chose de ces références de la country folk des sixties aux nineties.
Il n’est pas sûr qu’un public important suive la voix pleine d’écho et nasillarde à souhait -qui est celle de Neil Halstead– sur coulis de guitares cristallines, d’orgue Hammond, de pedal steel, de piano clair et de chœurs évaporés.
Nous-mêmes, nous nous posons la question. Car tout ceci est bien plaisant mais il manque un peu de personnalité à ces Anglais de Cornouailles, la tête sans cesse tournée vers les contrées vertigineuses d’outre-Atlantique. A la manière des High Llamas qui parodient avec bonheur les Beach Boys, nous aimerions sans doute d’autant plus Mojave 3 s’ils se démarquaient de leurs aînés qui ont excellé dans le genre.
Que dire en effet de Give what you take sinon que le duo Paul Simon and Art Garfunkel (ou même les Auteurs de Luke Haines il n’y pas si longtemps) a fait cela avant eux avec beaucoup plus de profondeur. Idem avec All your tears, directement pompé chez Nick Drake (comme le 1971 de Perry Blake que nous avions tant aimé) ou Yer feet « librement inspiré » (?) de Just like a woman du grand Zimmermann en en ayant sa mélodie, ses accords et jusqu’à l’intonation de la voix ?
La question se pose ainsi sur la quasi totalité des chansons. Alors bon, nous ne nous mettrons pas en colère cette fois-ci encore, mais attention au troisième album. Il faudra un peu plus de cœur anglais et un peu moins de retour en arrière pour ces cinq gars afin qu’ils fassent plus que simplement nous attirer les esgourdes et qu’ils puissent les garder en éveil longtemps.

PARTAGER
Article précédentNahawa Doumbia – Yaala
Prochain articleFiona