2
sur 5

Kool Keith, plus connu sous le nom de Dr. Octagon, sort un album solo. Si Prince Paul a choisi la névrose comme thème principal de son Psychoanalysis, Kool Keith choisit son pendant avec ce Sex style porno et rigolo. La pochette (parodie ou pas des années 80 rap : clinquante nanas, bagnoles, fric et champagne) ne laisse aucune place au doute : ça va parler de cul et pas qu’un peu ! Kool, rimeur original, se met en scène, et le plus souvent de façon hilarante : on le voit en slip, chaussettes et coiffé d’un chapeau dans le coin d’une pièce tel un Lee Scratch Perry photographié dans Purple Prose à côté d’un cliché typique de Hot Vidéo. Bien sûr, c’est sorti sur Funky Ass Records, le label à acheter en vinyle (à cause du trou central). Bien sûr, c’est machiste et un poil (?) débile. Musicalement, c’est moins réussi que les productions Octagon et moins original. Mais ses raps sont plutôt efficaces, plutôt carrés, et vont droit au but (au butt?).

En un sens (ou dans l’autre), on pourrait dire que, chacun de leur côté, Kool Keith et Prince Paul se sont lachés. Mais le premier a choisi l’humour facile et l’insolence alors que le second a préféré l’ironie et l’angoisse. Peu importe. Chez les deux compères, on retrouve cette petite fêlure qui fait la différence, cette façon très particulière et grinçante de parler du monde en mariant Freud et Adidas. Par ailleurs, le disque est bon, pas renversant, mais distrayant. Pour ceux qui aiment rigoler grassement en hochant de la tête sur des rythmes eux-mêmes assez gras (Fat Beats !) voire bien huilés.

PARTAGER
Article précédentNahawa Doumbia – Yaala
Prochain articleFiona