4
sur 5

Stéphane Kochoyan, Jean-Philippe Viret et Louis Moutin, piliers de la scène jazz parisienne, viennent de sortir leur premier album sur un nouveau label, Abalone Musique. Et il faut dire que c’est de la belle ouvrage. Enregistré en mai dernier lors d’une tournée asiatique, il montre un trio à l’aise avec lui-même, sa musique et son public. Kochoyan a composé cinq des thèmes tandis que Viret en a apporté deux et Moutin un. On trouve en outre des pièces de Don Cherry, du grand contrebassiste Henri Texier, et du maître Bud Powell. Le cerf est dans la fac est une composition de Viret à la Brubeck qui alterne les mesures de valse et à quatre temps, tandis que Stéphane Kochoyan exécute un solo plein de swing d’une lumineuse beauté. Après avoir commencé comme une rhapsodie, Art deco de Don Cherry se transforme en un thème swinguant où après un solo du bassiste, puis du pianiste, l’excellent Louis Moutin échange des breaks avec le pianiste. Les thèmes originaux de Kochoyan balayent une large gamme de climats. Hong-Kong Express se termine sur le thème de Bud Powell Un poco loco, où le pianiste et le batteur se laissent aller à un duo d’enfer qui voit un public oriental habituellement réservé se déchaîner bruyamment. Combinant une touche sentimentale avec un swing toujours présent, le trio Kochoyan au son richement structuré est un hymne à la mélodie, une célébration du jazz comme véhicule des passions plutôt que comme une mode.

1) Chinese sticks – 2) Burladero paso – 3) Art deco (D. Cherry) – 4) Jazz y toros – 5) Little chanson – 6) Le cerf est dans la fac (J.-P. Viret) – 7) Les là-bas (H. Texier) – 8) Hong-Kong Express – 9) Fin d’automne (P. Viret) – 10) A winter sunbeam (L. Moutin) – 11) Un poco loco (B. Powell). Compositions de Stéphane Kochoyan sauf indication contraire

Stéphane Kochoyan (p), Jean-Philippe Viret (b), Louis Moutin (d)

Enregistré à Hong Kong, en Chine, Thaïlande, Corée et Taiwan, mai 1998

PARTAGER
Article précédentGaston Chaissac
Prochain articleConte d’Automne