4
sur 5

(DEUX Z)

1) Olivia à la brune – 2) Terres de feu – 3) Desert navigators – 4) Matamores – 5) Nuvole di Magellano – 6) Dunes – 7) Yalogo / Banfora – 8) (Comme) Neige au soleil – 9) Avviso di tempesta – 10) Belle rebelle – 11) Desert navigators (re.). All compositions by Gérad Pansanel, except 6) by Allouche / Salis.

Gérard Pansanel (g), Paolo Fresu (tp), Antonello Salis (acc, p), Furio di Castri (b), Joèl Allouche (d, bendir). Enregistré entre janvier et mars 1997.

Né au bord de cette mer située au milieu des terres, Gérard Pansanel vient à notre avis de réaliser son oeuvre la plus personnelle. Véritable synthèse des courants musicaux au sein desquels il s’est mu avec aisance ces dernières années, Navigators est l’œuvre de la maturité. Dix thèmes signés Pansanel et une impro de Salis et Allouche composent un ensemble d’une grande homogénéité. Si la virtuosité contrôlée du leader est un des éléments de son jeu, on peut saluer bien bas le compositeur qui sait à merveille créer des climats évocateurs où l’univers de Fellini est souvent présent en filigrane. Il est aidé en cela par le superbe, le flamboyant Antonello Salis, étoile montante du jazz en Europe, qui d’une note au piano du pauvre, comme à l’accordéon du riche, sait nous emporter vers d’autres galaxies. La trompette de Fresu n’a eu visiblement aucun mal à s’adapter avec facilité à cette musique qui évoque tant ses origines.

L’ensemble est servi par di Castri et Allouche qui constituent ici une rythmique indéfectible, toujours présente au plus près des solistes, virtuose sans ostentation. Un très bel album qui sent bon la garrigue, l’origan et le sable du désert.

PARTAGER
Prochain articleThe Chemical Brothers