5
sur 5

Nu Blaxploitation est assurément un des albums de jazz les plus prometteurs de 1998, si c’est du jazz, bien sûr. Et si ça n’en n’est pas, et alors ? La musique est le plus souvent funky, du funk pour intello à vrai dire. Car Byron est un intello. Sadiq, adepte génial de la « parole parlée » a co-écrit la moitié des morceaux et les chante, récite, parle avec esprit et panache. Les paroles ont du sens et affichent clairement un point de vue anti-fasciste et anti-raciste, d’où la controverse qu’a soulevé cet enregistrement dès sa sortie. C’est si rare en jazz de nos jours qu’il est tout à fait plaisant de voir q’un commentaire sur la société peut mettre certains mal à l’aise. Les thèmes parlés ne sont pas des slogans monotones pleins d’indignation, mais des poèmes à plusieurs niveaux qui se mélangent pour finir. Dans Furman, d’après le nom -incorrectement orthographié- du procureur d’OJ Simpson, on voit Mark Fuhrman transformé en personnage innocent de pub télé, en nazi, et en personnage de film à la Frankenstein. I cannot commit traite des relations hommes/femmes. Le tout sur un fond de funk bien gras qui ronronne à merveille, produit par le son du piano d’Uri Caine et de la basse du partenaire de Steve Coleman, Reggie Washington, un des tout meilleurs bassistes électriques. Surtout, on remarque l’effort délirant de Biz Markie, le seul à vraiment rapper sue ce CD avec le Schizo jam, enregistré live. Il faut également mentionner trois reprises, avec des paroles additionnelles de Sadiq, d’airs du groupe funk des années 70, Mandrill. Nu Blaxploitation est un must.

1) Alien – 2) Domino theories – Part I (Byron) – 3) Blinky – 4) Mango meat (Wilson Bros.) – 5) Interview – 6) Schizo jam (Byron/Sadiq/Markie) – 7) Dodi – 8) I’m stuck – 9) I cannot commit (Sadiq/Washington) – 10) Fencewalk (Wilson Bros.) – 11) Hagalo (Wilson Bros.) – 12) Domino theories – Part II (Byron) – 13) If 6 was 9 (Hendrix) – 14) Furman. Compositions de Sadiq/Byron sauf mention contraire

Don Byron (clarinettes, bs (4 & 10), background vocals, percussion (4)), Sadiq (poète), Uri Caine (p, org, clavinet, background vocals), Reggie Washington (b, background vocals), Ben Wittman (d (1, 3, 4, 7-11, 13 & 14), Dean Bowman (voc 4, 8, 10, 11, 13), Rodney Holmes (d (6)). Guests: The Diabolical Biz Markie, vocals (6), Monique Curnen as Mary Beth Shoemaker (5); James Zollar (tp (4, 6, 8, 11)), Curtis Fowlkes (tb (4, 6, 8, 10, 11), background vocals), David Gilmore (g (4, 6, 7, 8, 10)), Johnny Almendra (perc (4, 6, 8, 10, 11), background vocals), The Domino Posse (2, 12): DB, Reg, Uri, Monique, Sadiq, Danny. Enregistré à Bearsville Studio, Woodstock, NY, du 27/12/97 au 5/1/98

PARTAGER
Article précédentGaston Chaissac
Prochain articleConte d’Automne