4
sur 5

Quentin Tarantino dispose à coup sûr d’une monumentale collection de titres soul-funk sixties-seventies. Cette nouvelle B.O. orchestrée par ses soins ne démentira pas notre propos. Bobby Womack y côtoie Brothers Johnson, et bien d’autres artistes (de remarquables seconds couteaux sont présents) au groove impressionnant. L’époque s’y prêtait sans doute. Plus ludiques que maintenant, les radios diffusaient largement cette musique à l’esprit insouciant. A l’entendre aujourd’hui, elle a gardé une identique fraîcheur. Seuls Johnny Cash, avec le western Tennessee Stud, et Bloodstone viennent calmer les ardeurs de cette B.O. enflammée (on attend avec impatience les images).

Exercice délicat, souvent casse-gueule, la réunion de titres qui ne se seraient jamais fréquentés sans la pertinence de son compilateur fera le bonheur des dance-floors comme des soirées privées les plus rétros. So, we’ll dance, and dance again…

PARTAGER
Article précédentNahawa Doumbia – Yaala
Prochain articleFiona