4
sur 5

(Florent-Massot, 89 F.)

La nouvelle année apporte toujours son comptant de guides pratiques -allez, sortez de chez vous, engagez-vous, rengagez-vous qu’y disaient, l’hôtel c’est 800 balles mini, le resto (français quelle que soit la partie du globe où vous vous trouviez) pareil, y-aura bien un musée que vous connaissez pas, hein ?-, tous fait, ou peu s’en faut, pour les plus de 92 ans avec revenus à croissance exponentielle. C’est pourquoi les initiatives de Time Out (désormais un classique) et de Florent-Massot (une nouveauté chez cet éditeur casse-cou, on s’arrête là) sont les bienvenues.

Le Fêtard en poche Londres 98 vous fournit les 500 meilleures adresses branchées de la capitale londonienne, plus les renseignements pratiques (voyage, logement, bouffe…). Dans l’ensemble, ce guide est une vraie mine pour qui souhaite se la jouer underground, même si on peut parfois trouver que certains commentaires sont pour le moins péremptoires. D’autre part, la partie pratique aurait pu être un peu plus fournie, mais tel quel, il y a déjà de quoi passer quelques bons moments de folie outre-Manche.

Time Out, c’est la bible de tous les Londoniens qui vivent la nuit, veulent être avant les autres au bon endroit (du coup, ils y sont tous en même temps), et s’habillent avec ce que votre tante aurait flanqué à la cheminée sans hésitation. Le guide Londres 98 est un bon pavetard de 235 pages qui recense tout ce qui bouge et vit intensément du dernier cybercafé Ouzbek au nouveau boui-boui Arméno-Albanais high-tech (là-bas, tout est possible, c’est la règle). C’est le must absolu, avec un index bien conçu et très utile, le genre de truc sans lequel on a l’air d’un con.

Pour la version Paris du même Time Out, c’est plus concis (130 pages), mais tout aussi fourmillant de bonnes adresses, avec pour variante que les lieux qui vous sont conseillés s’inscrivent plus dans la tradition française -moins branché, plus chic et plus cher également. Néanmoins, il y a encore bon nombre d’adresses qui étonneraient le plus averti des noctambules arty parisiens, c’est-à-dire que nous aussi -et peut-être surtout nous, il nous le faut.

Time OutEating & drinking, London’s best cafés, restaurants & bars 98 (Time Out Guides Ltd, 85 F.)

Time OutEating & drinking in Paris 98 (Time Out Guides Ltd, 35 F.)

PARTAGER
Prochain articleThe Chemical Brothers