4
sur 5

Souvenez-vous d’X-Wing vs Tie, ce shoot’em-up stupide et abrutissant. Pour tout dire, on rêvait de voir ce jeu sans queue ni tête profiter de ne serait-ce qu’une once de trame scénaristique. En clair, d’un quelconque intérêt. Finalement, ce n’est pas dans l’univers de Star Wars qu’on aura goûté aux joies d’un véritable simulateur de combats spatiaux digne de ce nom, mais au travers de l’alliance Terriens/Vasudans contre les forces mystérieuses Shivens de Conflict : Freespace, sorti il y a peu. Volition Inc. a coiffé LucasArts sur le poteau ! Quoi de plus motivant et bénéfique que la concurrence, n’est-ce pas ? La preuve avec cet X-Wing alliance, dernier né des jeux de la grande famille Star Wars.

Pas question ici de s’inspirer des nouveaux épisodes prochainement en salle -noter tout de même que LucasArts prévoit de sortir sous peu deux nouveaux jeux entièrement basés sur Star Wars épisode 1 : La Menace fantôme (jeu d’action) et Racer (courses spatiales). Du coup, les scénaristes ont opté pour la saga parallèle qui place le joueur au sein d’une famille de marchands intergalactiques : les Azzameen. Vous êtes Ace, le jeunot de la troupe, et vous allez enfin pouvoir piloter ailleurs que dans ce satané simulateur. Marre de se faire charrier le frangin (Emon) ou la frangine (Aeron) ! Le moment est venu de montrer ce que vous valez vraiment en situation réelle de combat. Et ce sera contre les Viraxo, une autre famille qui tente, comme la vôtre, de contrôler le marché du commerce stellaire. Des adversaires d’autant plus dangereux et nuisibles qu’ils ne rechignent pas s’acoquiner sournoisement avec l’Empire. Vous, c’est plutôt l’Alliance, bien entendu, et si vous menez avec succès les premières missions contre les Viraxo, vous la rejoindrez très vite. Oui, en marge de ses petites affaires familiales, la Rébellion poursuit sa guerre contre l’Empire qui n’en finit plus de mettre en branle les pires stratagèmes pour étendre sa noire domination. En l’occurrence, ici, il s’agit de défier le second projet de l’Etoile de la Mort au cours de la fameuse Bataille d’Endor…

On l’a dit, l’intérêt principal d’X-Wing alliance est de proposer, enfin, des missions un tant soit peu captivantes sous couvert d’une campagne non moins intéressante. Ainsi, il faudra, par exemple, intercepter une livraison spécifique, défendre une base alliée, détruire identifier des appareils, les neutraliser et escorter les cargos une fois les engins récupérés (comme ces escadrons de Tie jetables conçus par Lenzer de l’Empire…), etc. Les amateurs apprécieront de pouvoir dès le départ prendre les commandes du Faucon Millienium (et ses tourelles laser), puis des X-Wings, A-Wings, B-Wings et autres Y-Wings. Tous parfaitement maniables.

Va pour le gameplay donc, mais la grande claque n’est pas là. Non, car la première satisfaction, que dis-je, l’émerveillement, ce sont les graphismes. Bien peu de différences en vérité entre une scène cinématique et une scène de jeu. C’est dire la qualité des rendus. Incroyable ! Attention, il faut toutefois disposer d’un PC vraiment dans le coup -pour ne pas dire à la pointe- pour apprécier pleinement tous les décors (jusqu’en 1280×1024). Dans ces conditions, l’intérêt de cette campagne est décuplé, d’autant que l’ambiance sonore n’est pas en reste : la balade spatiale sur le fond des mélodies de John Williams, ça fait son petit effet. Le tout entrecoupé de commentaires du commandement, des pilotes alliés ou ennemis. Du droïde Emkay (MK), votre co-pilote durant les missions Azzameen. Notons qu’on frise parfois la niaiserie absolue, mais c’est Star Wars que voulez vous…
N’empêche, n’importe quel joueur trouvera son compte dans X-Wing alliance. Assurément, le fan de SW y laissera plus d’un joystick.

PARTAGER
Article précédentPole – 2
Prochain articleXTC – Apple Venus Vol.1