Les 20 et 21 mars 1998 aura lieu la première Fête de l’Internet. Proposée par l’IFI (Initiative française pour l’Internet), la manifestation propose de redorer l’image du réseau auprès de la population qui jugera sur pièce, de la familiariser à son usage et de présenter ses acteurs les plus actifs. Rapport au discours du Premier ministre à Hourtin, les instigateurs comptent sur le soutien du gouvernement et des administrations. Tout comme sur la participation des entreprises et la mobilisation des médias. Le printemps sera cyber ou ne sera pas !

Toujours les mêmes ! Jean-Michel Billaut (le Club de l’Arche, l’Atelier de la Compagnie bancaire), Jean-Paul Basquiat (Admiroutes), Bruno Oudet (ISOC France) et Georges-Yves Kervern (Association des villes numériques) fondent en juillet 97 l’IFI, et prennent aux mots le Premier ministre dans son discours clairement incitatif d’Hourtin. Première action concrète : la mise en branle d’une fête nationale de l’Internet. Depuis le 21 octobre dernier, jour de l’annonce officielle au salon Interop, l’IFI, appuyée par l’AFUU et sa force de frappe lobbyiste, l’@ction, rallie du monde à sa cause. Les partenaires reniflent ici l’occasion d’engranger enfin une action significative en faveur du réseau et de son utilisation qui prend… timidement.

La fête aura donc lieu les 20 et 21 mars, sur le modèle décentralisé de la fête de la musique et « dans l’esprit de l’Internet » insistait Jean-Paul Basquiat lors de la conférence du 3 décembre dernier. « Elle appartient à chacun de ceux qui par leur action et leur engagement contribueront à sa réussite pour que le soir du 21 mars, il y ait autant d’accès en France que de Minitel installés.
Une bonne trentaine d’organistions publiques et privées ont déjà rejoint, pour la bonne cause, le collectif de l’IFI.

Dés le 1er février 1998, Tête de l’art vous proposera tous les 15 jours une rubrique dédiée à la Fête. Histoire de faire régulièrement le point sur la situation, et de décrire les formes de participation de chacun. Jusqu’à la date fatidique…

Le site Web officiel de la Fête de l’internet :
http://www.fete-internet.fr

Les partenaires

Les administrations :
Admninet
La Dégation générale de la langue française
Le ministère de la Culture et de la Communication

Les associations :
Admiroutes
L’ADBS (Association des documentalistes et bibliothécaires scientifiques)
L’AFCEE (Association française pour le commerce et les échanges électroniques)
L’AFTT (Association française pour le télé-travail et les télé-activités)
L’AFUU (Association française des utlisateurs d’Unix systèmes ouverts)
L’AIM (Association information et management
L’Association Netday
L’AVN (Association des villes numériques)
Le Club de réflexion Hausmann
Le Club de l’Arche
HumaN.E.T
Internet pour la France
L’ISOC France (Internet Society France)
Mélusine
Le Préau
Le REAS Picardie
Tuteur plus
VECAM

Les sociétés :
Les 3 suisses
ACI
Alcatel
Bull
Le cabinet Itéanu (Oivier Itéanu, avocat à la cour)
Cisco systems
CNP Assurances
Le CNRS (LMB Actu)
Le Carrefour culturel francophone
La Compagnie bancaire
Cylibris Éditions
Cyperus
Digital
E-link
France Télécom
IBM
Identité instrulents
L’Institut Claude Ledoux
Intershop communications
Kleline
Ksan
Lotus
La MNEF (Mutuelle nationale des étudiants de France)
Neuronnexion
Nomade
Press Index
Softbank
Sybase
Sun Microsystems

Les médias :
Internet Professionnel
LMB Actu (CNRS)
Tête de l’art

Les personnalités :
Fred Forest, artiste multimédia

Le communiqué de presse annonçant que Tête de l’art soutient la Fête de l’Internet

Paris, le 11 décembre 1997

COMMUNIQUE DE PRESSE

Tête de l’art, le webzine culturel généraliste, partenaire de la Fête de l’Internet.

Tête de l’art soutient activement la Fête de l’Internet en y consacrant, pour l’occasion, son numéro du 16 mars au 31 mars 1998.

Le webzine culturel institue également, dès le 1er février 1998, une rubrique « Fête de l’Internet » à part entière, dont l’objectif consiste à informer régulièrement son lectorat des dernières nouvelles officielles relatives à cet événement.

Tête de l’art est le premier magazine culturel généraliste francophone sur l’Internet réalisé par des journalistes professionnels de la presse écrite. Tous les 15 jours, depuis le 1er septembre 1997, l’actualité de la culture et des loisirs y est déclinée en 6 rubriques principales : CINÉMA, MUSIQUE, CYBER, MÉDIAS, LIVRES et SORTIR. L’ÉVÉNEMENT culturel de la quinzaine, sélectionné par la rédaction, est développé dans une rubrique à part entière, tandis qu’une personnalité « coup de coeur » est le sujet d’un grand PORTRAIT au plus proche de son parcours, de ses passions.

Créé pour un public jeune, urbain, dynamique, ouvert mais exigeant, Tête de l’art propose une sélection rigoureuse et passionnée à travers critiques, reportages et interviews de ceux qui font l’actualité de la culture, des plus discrets aux plus exposés.

Pour son numéro du 16 mars 1998, Tête de l’art consacre son ÉVÉNEMENT à la Fête de l’Internet des 20 et 21 mars 1998.

En plus d’un papier bilan relatant et analysant les actions menées par les différents partenaires, il s’agit de proposer aux lecteurs une série d’entrevues avec des acteurs de la culture en France à propos de leur vision du réseau, et pour ceux qui s’y adonnent, de l’utilisation qu’ils en font dans leur profession :
– des comédiens et des réalisateurs pour le CINÉMA
– des artistes et des groupes pour la MUSIQUE
– des graphistes, des webmestres et des artistes multimédias pour le CYBER
– des journalistes, des animateurs et des présentateurs TV et radio pour les MÉDIAS
– des écrivains, des illustrateurs et des éditeurs pour les LIVRES
– des comédiens (théâtre), des artistes, des commerçants et des restaurateurs pour SORTIR

La rédaction de Tête de l’art s’engage également à dédier sa chronique des sites Web (rubrique CYBER) au recensement des meilleurs sites francophones à caractère culturel, avec descriptions et liens à l’appui.
Qu’il s’agisse de sites professionnels ou de pages personnelles.

Enfin, ce numéro spécial accueille pour son PORTRAIT, une personnalité phare et symbolique, organisatrice de cette grande fête nationale…

Tête de l’art est édité par E-PRESS
Tél. : 01 40 24 28 04
Fax : 01 40 24 21 68
Contact presse :

PARTAGER
Article précédentSneaker Pimps
Prochain articleAustin Powers