PARTAGER
2
sur 5

A la grande déception des adeptes du très bon dessin animé TV Doug fripon, Doug le film est loin d’être aussi réussi que cette série dont il est issu. Pour apparemment donner un coup de neuf au dessin animé, les créateurs ont jugé bon d’y intégrer un nouveau personnage principal, le monstre du lac.
Autrefois suggérée, cette légende avait le mérite d’être un personnage au charisme formidable tout en restant invisible -un peu comme le croque-mitaine qui fait peur aux enfants sans pour autant exister… Pire : notre monstre des marais n’est qu’un misérable petit dragon bleu, peu amusant, mal dessiné et assez ridicule au bout du compte… Pour couronner le tout, la plus grosse faute de goût commise à l’égard de ce personnage réside dans ses traits de caractère : quelle idée de rendre gentil et câlin celui qui constituait une des seules part d’ombre et de ténèbres de la série ?

A partir du moment où l’on découvre le monstre du lac, tout le mythe construit autour de lui s’écroule pour laisser place à cette ridicule copie bleue de Denver le dinosaure qui s’accapare la vedette aux cotés de Doug et écrase la plupart des habituels personnages amusants (le chien Fino n’existe presque plus, Roger Klotz et sa bande de petits punks en herbe n’apparaissent que de manière elliptique…). Sans aucun doute, ce dragon fait ombre aux détails qui faisaient les qualités de la série.

Certains passages assez distrayants font, de temps en temps paraître le temps moins long, mais ne parviennent pas à faire disparaître l’ennui provoqué par les multiples apparitions de cette créature bleu définitivement irritante.