PARTAGER
2
sur 5

Garrison est une cité-dortoir du New Jersey baptisée Copland en raison du nombre élevé de policiers new-yorkais qui l’habitent et y font régner la loi… Leur loi ! Ces mafieux new-look laissent tout juste au shérif local, Freddy Heflin, l’honneur de régler la circulation. Le prétendu suicide d’un jeune flic, après une sanglante poursuite, va déclencher un processus qui viendra perturber de vieilles habitudes…Inspiré de nombreux faits divers récents, Copland est une nouvelle peinture de la corruption dans la police américaine. Son principal attrait tient dans un casting prestigieux. Sur le papier du moins, car Stallone, De Niro et Keitel ne font que se croiser. On espérait une rencontre explosive, on doit se contenter d’une succession de numéros, platement mis en scène. Seul Stallone surprend et nous offre une performance honnête dans le rôle d’Heflin, le shérif dépressif et obèse. Pas de quoi fouetter un chat, mais Sly a au moins le mérite de changer de registre. Momentanément du moins, car le retour de « Rambo » est annoncé (si, si !).

Vous voilà prévenu, Copland peut se voir comme une bonne vieille série B, un rien désuète, mais rien n’est obligatoire !