PARTAGER
0
sur 5

Le mieux, peut-être, eut été de les passer sous silence. Mais bon : atteindre ce degré de connerie, de trivialité et de laideur méritait quand même d’être mentionné au cas où certains, par exemple, s’imagineraient encore que Mocky est un cinéaste -quant au fils Gélin, pas un pékin ne le connaît, il replongera très vite dans les profondeurs abyssales d’où il n’aurait jamais dû sortir… Quelle pitié pourtant que des acteurs comme Depardieu jr. ou Malavoy aillent boucler leurs fins de mois dans d’aussi sales productions -cautionnées, soit dit en passant, par le très vénérable service public… Et quand on lit dans le dossier de presse que Mocky veut « faire encore beaucoup d’autres films et traiter des grands thèmes d’aujourd’hui et de demain (sic) », on commence à s’inquiéter sérieusement sur sa santé mentale…