3
sur 5

100% arabica et totalement raï comme le dit fort justement (pour une fois !) l’accroche de l’affiche. Et pour cause, ses principaux protagonistes ont pour nom Khaled et Cheb Mami. Espérons que ces deux noms attireront le public que mérite cette comédie fauchée, mais attachante.
Le roi et le prince du raï incarnent les chanteurs du groupe « Raporiental » qui tente, en musique, de détourner la jeunesse des griffes de pseudos imams : deux petits voyous au service d’un politicien véreux, maire en campagne dans « 100% arabica » quartier cosmopolite aux portes de Paris.

C’est une nouvelle fois le ton de la comédie qu’a choisi le réalisateur Mahmoud Zemmouri (De Hollywood à Tamanrasset) pour dénoncer le monde qui l’entoure. Et notamment tous ceux qui prennent la religion en otage pour servir des intérêts très personnels. À l’arrivée, point de démonstration lourde et convenue mais une comédie chaleureuse, pleine de vie et de musique (formidable B.O.).
A l’heure ou l’intolérance et l’intégrisme sous toutes ses formes font les ravages que l’on sait, on aimerait fortement conseiller 100% arabica à quelques esprits étroits (suivez mon regard). Espérons que le film ne prêchera pas que les convaincus.

PARTAGER
Article précédentEn chair et en os
Prochain articleLes rois du violon