4
sur 5

De nos jours, il est de bon ton d’avoir la nostalgie en noir et blanc, de se pâmer devant les clichés de Doisneau et autres Ronis, de regretter le Paris d’hier, le Paris d’avant. D’avant quoi d’abord ? D’avant qui ? Et si on se re-tournait vers le Paname d’aujourd’hui. Certes, c’est différent, mais tout aussi attachant. Vous en doutez ? Ouvrez donc le recueil de dessins de Jano, le créateur de Kébra, le zonard des étoiles, et vous changerez vite d’avis.Ici, vous ne courez pas le risque de voir un vrai-faux baiser à l’Hôtel de ville. Le couple du faubourg saint Antoine ne peut que s’aimer vraiment. Il a été dessiné pour ça. Du premier métro à la grève des bus, des catacombes à une Tour Eiffel hantée comme l’Opéra, suivons Jano dans ce Paris qui, comme le dit Cavanna dans sa préface, est un peu « l’annexe de la banlieue. » Car la ville décrite est bien réelle, bien actuelle par sa tendresse, par sa variété, et par ses dangers aussi. Prenons Paname au creux de nos mains et feuilletons-le comme notre album-photos, tant il convoque de souvenirs, mais aussi comme notre agenda, car il reste beaucoup de choses à voir, à faire dans la ville de lumières. Ah ! Siroter à la terrasse du « Tout Va Bien », quand d’autres préfèrent les barricades !

Pascal Salamito

PARTAGER
Article précédentLinda Lê – Les Aubes
Prochain articleMystery men