3
sur 5

Inutile de présenter Robert et Raymonde Bidochon, le couple béret-tablier le plus célèbre de France. En revanche, vous ne connaissez peut-être pas cette frêle et avenante vieille femme qui débite à la hache des rondins dans son jardin. C’est madame Bidochon mère, Môman pour les intimes, enfin, pour son fils. Ce dernier, inquiet pour la santé de sa génitrice, entraîne sa femme pour lui rendre visite. Et quelle visite ! Si Robert semble retrouver un âge d’or révolu, où la grenadine remplace l’ambroisie, Raymonde rêve, elle, d’un âge d’or de Péplum -rêve qu’une marâtre vient briser. Il ne lui reste plus qu’à s’émouvoir devant le torse musclé d’un garçon de ferme, telle une Lady Chatterley de sous-préfecture.

On retrouve ici tous les ingrédients qui ont fait le succès de ce couple pas forcément modèle : de l’absurde typiquement made in Fluide Glacial, du comique de répétition avec les apparitions successives de Robert déguisé comme dans son enfance et de superbes effets spéciaux à faire verdir ILM.

Binet, qui sait aller droit au but, nous offre aussi une superbe scène de harcèlement maternel, peu avant une conclusion aussi déroutante que décevante. Môman est ainsi rejetée à l’arrière-plan, et elle nous manque ! À moins que la fin ne laisse espérer des changements dans le comportement de Robert. C’est Raymonde qui serait contente. Alors, à suivre ?…

Pascal Salamito

PARTAGER
Article précédentMadredeus – Antologia
Prochain articleFantasmes (Lies)